Comment réaliser un diagnostic couleur

Une erreur de jugement à ce stade et le résultat de la coloration sera très différent de celui que l'on attendait.

Même s'il est possible d'ajuster une direction reflet ou d'éclaircir une nuance non désirée, les réel dommage sera la perte de confiance du client envers vous.. Et il pourrait ne jamais reprendre rendez-vous dans votre salon !


Cela peut paraître évident, à première vue, que votre cliente a des cheveux naturels ou des cheveux colorés, mais attention, on peut parfois se tromper, notamment si la cliente a eu récemment ses cheveux recolorés en couleur naturelle. Regardez toujours les racines en premier, pour constater une éventuelle repousse naturelle, puis les longueurs et pointes.

Facteurs à prendre en compte lors d'un diagnostic couleur :

  • La couleur naturelle
  • Les antécédents
  • Pourcentage de cheveux blancs
  • Le diamètre du cheveu
  • La qualité des cheveux
  • La santé de la peau et du cuir chevelu

Demandez à toute nouvelle cliente si elle se connaît des problèmes de peau ou des allergies. Documentez toute information importante sur sa fiche client. Un test d'alerte allergie doit être effectué pour vérifier la compatibilité des produits de coloration et s'assurer qu'il n'y aura pas de réaction.


Votre cliente doit être informée des risques encourus si elle ne se conforme pas aux résultats de la touche d'essai et à vos conseils professionnels. Si nécessaire, faites-lui signer une décharge de responsabilité.